close

Il se peut que vous vous trouviez sur la mauvaise version du site Internet d'OBO-Bettermann. Vous pouvez accéder aux versions des pays suivants :

Centre de test BET

Contrôles électriques

Contrôle d'isolation :

Les appareils de protection contre les surtensions sont contrôlés selon DIN EN 61643-11, les systèmes de goulottes d'installation électrique selon DIN EN 50085-1 et les boîtes de dérivation selon DIN EN 60670-1. Lors de ces contrôles, la résistance diélectrique de l'isolation est contrôlée conformément à la tension de service permanente maximale pour les appareils de protection contre les surtensions, et conformément à la tension de mesure de systèmes de goulottes d'installation électrique et de boîtes de dérivation. Aucune décharge disruptive ne doit survenir pendant le contrôle de l'isolation avec une tension de contrôle conforme à la figure 5 sur les appareils de protection contre les surtensions, avec une tension de contrôle du double de la tension de mesure + 1000 V sur les systèmes de goulottes d'installation électrique ou avec une tension de contrôle conforme à la figure 5 sur les boîtes de dérivation.

Contrôle de la conductibilité :

Les systèmes de support de câbles, électriquement conducteurs, sont contrôlés selon DIN EN 61537 et les systèmes de goulottes d'installation électrique, électriquement conducteurs, sont contrôlés selon DIN EN 50085. La conductibilité au niveau des emplacements de jonction est alors contrôlée avec un courant triphasé de 25 A. Le long d'une longueur de support de câbles, l'impédance (tension mesurée/courant triphasé) ne doit pas excéder 5 mΩ/m. L'impédance ne doit pas dépasser 50 mΩ sur une jonction.

Contrôle CEM :


Des tests CEM liés aux conduites avec des tensions de choc de 1,2/50 et 10/1000 ainsi que des courants de choc de 8/20 et 10/1000 au moyen d'un générateur hybride. Le générateur hybride est un banc d'essai automatique sur lequel les appareils de protection de guidage de données peuvent être contrôlés selon la norme EN 61643-21. Examens des mécanismes d'accouplement : un courant de choc est guidé par une antenne
qui génère un champ de perturbations. Dans ce champ, l'injection de tensions perturbatrices dans un câble est mesurée en tenant compte des différents types de poses. L'effet de blindage des systèmes de support de câbles et des systèmes de goulottes d'installation électrique sont ainsi examinés.